Château de Bezonville

Le château de Bezonville appelé aussi le château Beauclair est une propriété privée. Il s'élève à l'emplacement d'une ancienne villa gallo-romaine. Jacques de La Barre, seigneur d'Arbouville et gentilhomme ordinaire de la Maison du Roi, cède cette terre en 1558 à Claude Bourdin2, contrôleur des écuries du roi Henri II. Sa fille Élisabeth épouse Édouard Le Coigneux, conseiller au Parlement de Rouen. Ils héritent du fief de Bezonville, qui passe ensuite par mariage chez les comtes de Chambly3, également comtes de Bosmont. La fille du dernier comte de Chambly, Jacqueline-Louise, héritière de sa maison, épouse en 1741 le comte René-François-André de La Tour du Pin La Charce4. Une clause du contrat de mariage imposait que le fils aîné qui naîtrait de cette union relève le nom et les armes de la maison de Chambly. Ce fut fait par René-Charles-François de La Tour du Pin Chambly de La Charce, fils unique né en 17465. Il est à l'origine des principales constructions actuelles du château de Beauclair. Guillotiné le 7 juillet 17946, un seul de ses deux fils survivra à la Terreur révolutionnaire. Le château sera en partie incendié durant cette période4.

Henry de la Tour du Pin Chambly de La Charce succède à son père guillotiné, et reconstruit les communs, écuries et ferme, dans un style italien, durant la Restauration. Son fils Berlion prend sa suite, puis le fils de celui-ci, prénommé Henry (comme son grand-père), en 1866. Henry n'ayant pas d'enfant, son frère Humbert lui succède au château de Beauclair. Leur sœur épouse Aynard de Clermont-Tonnerre, fils du duc Gaspard de Clermont-Tonnerre, général et ministre durant la Restauration. Aynard de Clermont-Tonnerre deviendra lui aussi général, et décèdera à Bezonville en 1884. Leur fille Gabrielle de Clermont-Tonnerre hérite de la propriété en 1903. Elle avait épousé en 1883 Humbert Hadelin, marquis de La Tour du Pin-Gouvernet7.

Le château se transmet ensuite chez les descendants de cette famille jusqu'en 2018 où, dans un état relativement dégradé, il est cédé au propriétaire actuel, qui ambitionne de le restaurer entièrement et d'y ouvrir des salles de réception.

Le 7 avril 2019 le château est victime d'un incendie, la toiture s'est entièrement embrasée et selon les pompiers environ 300 mètres carrés sont brûlés.

Chateau de beauclair morville en beauce 1

Eglise Saint-Germain

Histoire

L'église Saint-Germain-Sainte-Barbe a été reconstruite au XIX e siècle sur des éléments préexistants supposés être du XII e ou du XIII e siècle. La nef rectangulaire accompagnée d'un bas-côté au sud est d'une esthétique très sobre. Il existe un clocher élancé, dont la cloche sonne toujours les heures, ponctuant ainsi les journées des villageois. L'intérieur est vaste et clair. Les piliers du ch'ur sont surmontés de chapiteaux présentant des feuillages de type réaliste et local. Le long des bancs numérotés au nom des paroissiens subsiste la chaire élevée des prêtres venus dire leur sermon pendant les offices religieux. Et, surplombant l'entrée, la tribune seigneuriale de Bezonville, propriété des comtes de Clermont-Tonnerre, démontre les privilèges réservés auparavant aux aristocrates.

 

Autres informations 

Groupement paroissial : SERMAISES

Contact : paroissepithiviers@gmail.com

 

Site web : www.orleans.catholique.fr/

Contact : paroissepithiviers@gmail.com

Tél : 02 38 39 73 34

45300 MORVILLE EN BEAUCE

Boîte à livres

Une boîte à livres a été mise en place au cœur du village, lieu de passage et de rendez-vous. L’implantation d’une boîte à livres, contenant des livres accessibles en permanence et gratuitement, avec le principe "déposez, emprunter, lisez ". Pas de carte d’inscription, emprunt avec (ou sans) retour, ouverture 24 h/24, offrant au lecteur une très large autonomie dans son accès. Ce sont les membres de la commune qui sont à l’origine de cette initiative locale, pour rendre des livres accessibles et en œuvrant pour le partage et l’accès à la culture pour tous. Bien sûr, l’offre de livres n’est pas très large mais elle témoigne d’un souci d’individus de donner à lire (même s’il s’agit pour certains d’entre eux de se débarrasser de titres qu’ils n’ont pas aimés).

Vous pouvez déposer vos livres auprès d'Aurélie MATHIGOT ou directement en mairie aux horaires d'ouvertures.

Nous vous remercions de bien vouloir les restituer après utilissation et dans l'état où vous les avez emprunté.

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !